Des projets anti-gaspillage incroyables

Dans la société moderne, les techniques et les idées visant à réduire les déchets ont pris un rôle de plus en plus important : en effet, chaque jour, le mode de vie consumériste, répandu parmi la majorité de la population mondiale, nous amène presque involontairement à produire beaucoup plus de déchets que ce qui est vraiment nécessaire.

Il suffit de dire que la production mondiale de déchets par habitant est d’environ 3,38 kg par jour, un nombre qui, multiplié par une année entière, conduit à des chiffres et des quantités effrayants pour l’environnement.

En plus d’être en soi un problème lié aux déchets, l’élimination des déchets n’est souvent pas effectuée de manière appropriée, constituant ainsi un autre élément nuisible à la pollution du sous-sol, de l’atmosphère et de la nature en général.

Qu’est-ce que le SERR ?

En Europe, les données concernant la production de déchets sont d’environ 1,6 kg par jour et par personne, tandis que l’Italie en produit 1,4 kg. Ces chiffres sont évidemment inférieurs à la quantité mondiale, surtout si l’on calcule l’exclusion de géants comme la Chine et les États-Unis, mais cela ne signifie pas qu’il ne faut pas s’inquiéter.

En effet, de plus en plus d’actions sont proposées pour réduire l’impact environnemental des déchets, une question abordée chaque année par #SERR, la Semaine européenne de la réduction des déchets.

En 2013, il y a eu environ 5400 actions promues par des entreprises, des citoyens, des associations, des écoles, des hôpitaux et toute personne ayant décidé de contribuer à la campagne anti-gaspillage.

Cette année, la SERR se déroule du 22 au 30 novembre et se concentre sur le gaspillage alimentaire. En effet, tous les jours, des restes de nourriture qui seraient encore utilisables sont inconsciemment jetés.

Voici quelques idées déjà mises en œuvre en Europe et en Italie.

Les réfrigérateurs ouverts de Berlin

Dans les quartiers de Pranzlauer Berg et Kreuzberg, il y a déjà deux frigos accessibles 24 heures sur 24 où chacun, citoyens, touristes, épiceries et tous ceux qui le souhaitent, peuvent laisser les surplus de nourriture qui, dans leur réfrigérateur ou leur commerce, se gâteraient ou ne seraient pas utilisés.

Cette initiative a connu un grand succès non seulement parce qu’elle permet d’aider les plus démunis mais aussi parce qu’elle vise à créer une conscience collective anti-gaspillage. Les 82 kg de nourriture encore comestible que chaque Allemand jette à la poubelle chaque année, subissent une réduction considérable, ce qui les rend encore utilisables.

Le service est anonyme et ne nécessite aucune démarche bureaucratique, le seul engagement étant de ne prendre que ce que vous consommez pour vous-même ou, si vous fournissez de la nourriture, de laisser les paquets intacts et propres.

Pour le moment, seuls deux réfrigérateurs ouverts sont disponibles dans la ville de Berlin, mais bientôt, grâce au succès de l’initiative, 19 autres seront ajoutés, également placés dans des entreprises et des magasins.

Une application italienne pour éviter le gaspillage du pain

Un exemple tout italien pour améliorer la distribution des produits de première nécessité est le cas de l’application Breading, un point de rencontre entre les boulangeries et les épiceries qui disposent chaque jour d’un surplus de pain et les pauvres qui peuvent en bénéficier.

Waste Watcher informe en effet que 13 mille quintaux de pain sont gaspillés chaque jour, alors qu’ils pourraient être redistribués aux 6 millions de pauvres en Italie.

Le fonctionnement de Breading est très simple : les activités alimentaires inscrites au programme doivent seulement signaler, à la fin de la journée, la quantité de pain invendu et les associations caritatives et bénévoles le collecteront et le distribueront sur les tables des pauvres.

Les premiers tests de faisabilité ont été réalisés dans les villes de Milan et Bergame, et après avoir obtenu des réactions positives auprès de nombreuses organisations intéressées par le projet, celui-ci est arrivé à Rome en recevant l’approbation du ministère de l’agriculture.

L’application Breading est un excellent exemple d’ingéniosité et de durabilité liées à la réduction des déchets alimentaires, qui, à l’approche de l’Expo 2015, peut connaître un succès grandiose.

Projets d’échange de ressources

D’autres cas italiens d’échanges anti-déchets sont représentés par la plateforme de partage Next Door Help et le projet Last Minute Market, tous deux présentés au Salone del Gusto de Turin, qui s’est déroulé du 23 au 27 octobre. Avec Next Door Help, des particuliers mettent à disposition des ressources inutilisées, qui peuvent être de la nourriture, mais aussi des jouets pour enfants, des meubles, des vêtements, et tout ce qui peut être utile à une famille moins fortunée.

Le partage favorise les relations sociales et les rencontres entre différentes réalités, ainsi que la récupération de matériel qui peut encore être utile dans différentes situations. Last Minute Market est le projet approuvé par la municipalité de San Mauro Torinese, selon lequel les activités inscrites permettent de mettre à disposition des produits alimentaires et non alimentaires pour les redistribuer aux personnes pauvres et aux citoyens en difficulté.

Le projet, déjà lancé et géré par San Vincenzo Onlus, a obtenu une bonne collaboration et est sur la voie de nouvelles améliorations.

Autres propositions autour de l’Italie

Cette année encore, d’innombrables campagnes et projets créés à l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets visent à susciter une plus grande prise de conscience et une plus grande sensibilité.

Comme la campagne de collecte des huiles alimentaires promue par la ville de Modène, qui met en garde contre les dangers de la dispersion de l’huile utilisée en cuisine. Si du pétrole est versé dans les canalisations, il peut non seulement les endommager, mais aussi polluer les eaux souterraines et empêcher l’oxygénation de l’eau, avec des résultats dévastateurs pour l’écosystème.

À cet égard, six conteneurs seront placés le long des rues de la ville afin d’aider les citoyens à se débarrasser correctement de l’huile usagée et d’enseigner le respect de l’environnement même dans de petits gestes comme celui-ci.

Une grande contribution est également apportée par des campagnes de sensibilisation telles que « Io…abbasso i rifiuti ! » de la municipalité de Regalbuto, en Sicile, qui se compose de plusieurs parties et implique les citoyens de diverses manières.

À Regalbuto, il y aura une conférence organisée par l’association Zero Waste, ouverte à tous et où des conseils seront donnés sur la façon de réduire les déchets au quotidien, des activités éducatives dans les écoles par le biais de documentaires et d’ateliers sur la réutilisation et le recyclage, et enfin des animations dans le centre historique, avec des flash mobs, des marchés aux puces et la présentation de projets éco-durables.

Il suffit de quelques gestes simples pour réduire l’impact environnemental des déchets que nous produisons. Pour découvrir de nombreuses autres idées et manifestations anti-déchets dans votre région, consultez le site de la Semaine européenne de la réduction des déchets.

Comment décorer une chambre d’enfants eco-responsable ?
10 conseils pour sauver la planète